Cours « Philosophie des sciences de l’homme » – La notion de « personnalité » entre science, philosophie et littérature (10 séances)


personalityLe philosophe Sören Kierkegaard affirme, purchase dans son livre Ou bien… ou bien, site que la chose la plus précieuse pour l’homme, la chose sur laquelle il doit avant tout veiller et dont il doit, par dessus tout prendre soin, est sa personnalité. Ce faisant, il réactive une préoccupation très ancienne de la philosophie qu’on trouve déjà nettement exprimée chez les auteurs antiques et notamment chez les philosophes stoïciens. Ces « médecins de l’âme » entendaient soigner la personnalité de ses vices en proposant des remèdes aux passions, lesquelles étaient censées menacer l’intégrité de la personnalité. A la fin du XIXème siècle, cependant, et sous l’influence du développement des sciences psychologiques (en particulier suite à la description de cas de personnalités doubles puis multiples), la réflexion sur la notion de personnalité devient progressivement une réflexion non sur la personnalité elle-même, mais sur les changements de personnalité. On trouve des échos de cette inflexion épistémologique dans de nombreux textes tant scientifiques (chez Théodule Ribot, par exemple) que philosophiques (chez Henri Bergson, par exemple) ou littéraires (chez Marcel Proust, par exemple). Dans ce cours, on s’attachera à repérer les contours de cette évolution en l’examinant dans les différents contextes (scientifique, philosophique, littéraire) où elle se manifeste. On suivra aussi de près le renouvellement contemporain de ces questions sous l’influences de contributions qui tendent remettre l’analyse psychologique au cœur de la réflexion philosophique. [Bibliographie : Epictète, Entetiens; Epictète, Manuel; Spinoza, L’éthique (1677); Kierkegaard, Ou bien… ou bien (1843); Ribot, Th., Les maladies de la personnalité (1885); Azam, E., Hypnotisme, double conscience et altérations de la personnalité : le cas de Félida X (1887); Ribot, Th., La psychologie des sentiments (1896); Bergson, H., L’évolution créatrice (1907); Proust, M., A la recherche du temps perdu (1913-1927); Janet, P. L’évolution psychologique de la personnalité (1929)]

Comments are closed.